Proposition 6 : Robert Walser

À partir de « Vie de poète » de Robert Walser, écrire sans sujet. On peut lire « c’était ». À la base, ici, au coin d’une pliure. Un mot qui surgit du tableau, si on sait regarder. Du journal collé, des couleurs déposées. Puis : « c’était ». Impossible de remarquer le mot si l’on ne détaille pas le tableau avec attention. Il est petit, discret. Il faut d’abord remarquer la montagne, les crêtes, le vent qui explicite le dénuement de la dune. Oui, la montagne est en fait une dune. Et puis alors tout au bout du trajet effectué par l’oeil surgit ce mot,…

Proposition 5 : Sarraute

D’après Sarraute, scénographie des voix. Une voix d’enfant. Féminine, fine, souple, au timbre qui s’envole dans l’aigu. Une voix à l’amplitude émotionnelle importante. Qui peut passer rapidement du rire aux pleurs. Du calme à la tempête. Le bruit soyeux des courses sur le gazon. Sa voix à lui qui résonne et envahit l’air quand il crie de joie, quand il s’amuse follement. Ils ont 8 ans. Visages ouverts. Œil pétillant. Bouche moqueuse. — Alleeeez. Pousse moi… Moue boudeuse. Lèvres un peu gonflées sur le côté par l’air amassé dans le bord des joues. Lui qui souffle. Ronchonne. — Mais ça fait…

Proposition 4 : duras, quatuor à dire

1) Lieu réel et sa poétique 2) Enquête 3) Fondement autobiographique de la démarche 4) À quoi cela rapporte en soi-même et objet en perspective Une route qui tourne, et des phares qui la dévoilent. Bitume fatigué, tout comme celui qui conduit la voiture blanche. On est au cœur de la nuit. Il fait humide et de la brume apparaît, s’immisce ci et là. Plus il avance dans la rue principale, plus la brume devient présente en nappes flottantes, damier fantasmagorique au-dessus du sol, à des hauteurs diverses. Il se dit que les vieux fantômes l’accueillent. Feu rouge. Voilà que…

Proposition 3 : quand Kafka s’amuse

Choisir une histoire que tout le monde connaît. La raconter, puis la décliner en trois renversements. C’est l’histoire d’une très jolie jeune fille, fort bien élevée. Sa grand-mère l’adore, au point de lui avoir fait faire un charmant chaperon rouge. Justement, la jeune fille va rendre visite à son aïeule, lui apportant un morceau de galette et un peu de beurre. Dans la forêt, elle rencontre le loup. Elle parle avec lui et lui donne toutes les indications pour aller chez sa mère-grand. Le loup s’y rend illico, et mange la vieille dame. Il tend ensuite un piège au petit…

Proposition 2 : écriture avec écrivain

Fragment d’un livre sans début ni fin, avec un écrivain exquis. Un homme exquis également. Un homme qui pensait être paresseux. Je l’ai rencontré dans le café de mon quartier, son éternelle cigarette au coin des lèvres. Un ami commun nous a présenté, il savait que nous avions en commun la passion de faire des collages. Je n’osai rien dire au tout début de la rencontre, fort intimidée. Alors j’ai pris un œuf sur le comptoir, et tout en le dépiautant, je me demandais si sa fille allait mieux. Avoir une fille anorexique est bien difficile. Elle a un appétit…

Atelier d’écriture d’hiver : ça commence ici.

Alors voilà, j’hésitais et puis finalement je me suis lancée. Donc c’est reparti pour un Atelier d’écriture en hiver avec François Bon. Thématique : « En 4000 mots – Recherche sur la nouvelle « . Première proposition : des images mentales. Partir à la rencontre de trois images mentales, en trois paragraphes indépendants. 1. Un arbre, à la fois droit, allant vers le ciel, et qui pourtant semble attiré vers le sol. Sur le bitume gris sombre des lignes blanches consécutives, larges, verticales. De part et d’autre de celles-ci des rebords qui emmènent sur des trottoirs. Au-dessus, des lignes horizontales noires, fines,…