L’Estaque

Je ne vous ai pas montré toutes les photos de mon passage à Marseille en mai l’année dernière, voici donc ma vision de mon passage à l’Estaque. Un mélange bien marseillais selon moi: atypique, beau et sale, où cohabitent l’actuel et l’ancien sans trop se demander si cela peut être harmonieux.

Plage de l'estaque

Native de cette ville, je n’y ai vécue néanmoins qu’adulte, et seulement une dizaine d’année. Je suis donc un peu de là et aussi d’ailleurs. Marseille m’est à la fois familière, proche, et cependant je n’y suis pas attachée viscéralement comme nombre de marseillais. Mais ce que j’avais aimé lorsque j’y vivais tout particulièrement, c’est que pour une grande métropole la nature n’y est jamais vraiment très loin, mer comme montagne. C’est particulièrement vrai, je trouve, dans le quartier de l’Estaque.

port de l'Estaque

Il faisait vraiment très beau; et Marseille en mai, j’ai toujours aimé.

l'Estaque

Au coin d’une rue, l’histoire de la ville se croise.

Teinturerie

Plus loin, nous sommes allés à la gare.

gare Estaque 1

Une fois que vous entrez, vous pouvez remarquer assez vite le très beau passage qui permet d’aller aux quais en traversant sous les voies.

Gare Estaque 2

train à l'Estaque

Ensuite nous sommes montés sur la passerelle, à l’extérieur de la gare. (Le petit point rouge à côté de mon ombre est un coquelicot résistant, sisisi!!)

ombres

Danger de mort

Au sortir de la gare, un tag nous rappelait que Marseille est également une ville où peuvent régner les « engatses » (je vous le traduis du marseillais: les problèmes quoi…)

les conséquences

A bientôt, bonne fin de semaine.

8 réflexions sur “L’Estaque

  1. Je n’ai jamais vécu à Marseille mais je connais quand même un peu cette ville. Et sais-tu que ça fait un bout de temps que je me dit que c’est la seule ville qui me ferait envisager avec plaisir la perspective d’un retour en France. Merci pour cette ballade ensoleillée !

    • Ravie que cette balade t’ai plu, Laurence. Je connais Rome, principalement, de l’Italie: ville où j’ai eu le privilège en plus de chanter. Il m’est apparue aussi lors de mes voyages que Marseille et l’Italie (le peu que j’en connais) sont fort proches. Aussi je te comprends très bien.

  2. En tant que « marseillais pur et dur », je ne peux qu’approuver la démarche artistique que traduisent ces très belles photos, qui montrent bien toute l’ambigüité de cette ville, mais aussi sa beauté, dans un cadre à la fois maritime et montagnard exceptionnel (je suis un peu chauvin…).

  3. Bravo pour toute cette série. Pour moi ça me rappelle aussi toute mon enfance. L’Estaque bien sûr, mais aussi la Joliette, le port et « la maison du Fada » où l’ai eu la chance d’habiter il y a bien longtemps…
    Bravo encore et merci !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s