On the road

J’aime bien quand je voyage prendre des photos lors du déplacement d’un lieu à un autre.

Le moment du voyage n’est ni ici, ni là.

Le temps du déplacement est un espace particulier, un lien qui relie étrangement ce que l’on quitte à ce vers quoi l’on va. Il y a une sorte d’irréalité, on est entre deux mondes; immobile et cependant en déplacement. Le temps n’existe plus vraiment à être entre deux lieux.

C’est dans ce temps étrange que j’ai commencé à faire des photos.

Train,car…

A l’époque, fin 2010 puis en 2011 (c’est à dire peu avant et après l’Islande),j’avais encore des trajets quotidiens pour aller à mon travail. Je les parcourrais par un transport en commun ou un autre, et je faisais des photos pendant le trajet.

Les gares, les fenêtres et leurs reflets, les autres passagers…

Je cadrais, composais et essayais d’attraper des moments fugaces où se croisent en parallèle tous les passagers des voyages.

Souvent, j’ai pensé aux nombreux voyages que je faisais auparavant, plus longs et fréquemment, lorsque j’étais chanteuse à temps complet. A ces moments que j’aimais peu, hors de ma maison, pour arriver à l’hôtel, lieu impersonnel où je devrais pouvoir reconstruire mon chez-moi du dedans pour offrir de la musique chaleureuse.

J’aimais chanter, mais je n’aimais pas partir. L’équation compliquée.

Cette étrangeté d’avoir découvert ce plaisir de croquer ces déplacements à un autre moment de ma vie.

Aujourd’hui, je n’aime toujours pas vraiment partir, mais j’aime les voyages.

Quelquefois, j’ai le plaisir d’être passagère en auto lors de trajets qui me laissent le loisir de faire d’autres explorations photographiques.

J’aime cela.

On the road

8 réflexions sur “On the road

  1. Bonjour Cécile !
    Je revenais par ici pour voir si tu avais répondu à mon commentaire et je vois qu’il a disparu ! J’étais pourtant sûre de t’avoir dit que je trouvais ton association musique/photo en mouvement absolument juste !! À moins que je devienne sénile ?????

    Bref, je te disais donc que quand j’ai découvert ton article, j’ai mis en marche la musique, lente, lente, lente et c’est vrai, immobile. Puis je regardais ta photo qui elle tout au contraire évoque indéniablement le mouvement. J’aime vraiment beaucoup la tension qui se dégage de cette association. Un grand bravo !

    J’espère que cette fois-ci ça marchera car ça mérite vraiment que je te le dise !!

  2. 😀 oh ben je suis hyper contente que mon association musique/photo t’ai plu. Moi-même m’étant bien régalée de plus le même jour avec ta propre association… je suis ravie que tu sois revenue pour me le dire!!! Merci.

  3. Magnifique association, en effet, et tout aussi magnifique interprétation de cette « question sans réponse ». C’est vrai que la photo laisse un sentiment de mouvement rapide, violent, presque inquiétant, qui contraste très fortement avec cette magnifique page musicale, lente et sereine. Mais, finalement, il y a bien un lien (invisible) entre les deux (la musique et la photo), que j’ai retrouvé pour ma part dans toutes les interventions du quatuor de flûtes, qui sont en effet très proches dans leur « esprit » de ce que l’on peut ressentir dans la photo.

  4. Ah les transports… Moi aussi j’ai pas mal de souvenirs associés. Et j’y ai fait des rencontres, du temps où j’avais encore des trajets. RER+Métro, en région Parisienne… Puis l’avion, pour tous mes voyages d’affaire. Les allers, les yeux aux aguets devant les petits détail depuis mon hublot surplombant le ciel. Les retours, avachi et épuisé à comater devant les lumières de la nuit en contrebas… Et toujours, en rentrant, une déception de ne pas arriver à faire de belles photos à travers le hublot 😀

    • Il est clair que les trajets de région parisienne peuvent avoir leurs charmes photographiques, si je puis dire!!!! 😉 Je crois que c’est très difficile de faire de belles photos au travers des hublots d’avion. Mais c’est toujours magique, je trouve, de regarder au travers. J’ai un très grand souvenir de mon arrivée en terre d’Islande, incroyable cette terre noire après une longue traversée au dessus des nuages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s