Jeux de prises de vue & colonnes de Buren

C’est souvent bien de laisser passer du temps avant de décider si nos photos sont réussies: c’est absolument le cas pour les photos qui vont suivre. Lors de mon passage à Paris à la Toussaint, j’ai passé moins de temps que ce que j’espérai au milieu des colonnes de Buren et du coup, j’avais un regard très critique sur mes prises de vues. Plusieurs mois plus tard, je me suis dit en les triant que si je vivais encore à Paris, je pense que c’est un endroit où j’irai souvent m’exercer à faire des photos car il se prête formidablement bien selon moi à de beaux exercices photos. Facile de s’exercer ainsi à saisir des ambiances qui se mêlent à l’architecture et, comme lorsque vous avez la chance comme moi d’y être un jour de beau temps, des scènes variées avec des personnes.

Ce jour là, on pouvait y trouver par exemple des jeux d’enfants…

1.
1.

Ou au contraire du calme.

2.
2.

Assez vite, j’ai changé d’optique et j’ai préféré m’exercer avec mon objectif 45mm Olympus plutôt que ma 20mm Panasonic. Je me suis sentie en effet assez vite maladroite face à toutes ces lignes, cet espace finalement fort vaste, l’architecture autour.

Là, j’ai eu plaisir à rechercher les lignes et le rythme que les colonnes offrent à l’image.

3.
3.
4.
4.

J’ai bien mieux pu m’amuser à attraper au vol les enfants qui jouaient avec les colonnes.

5.
5.
6.
6.

J’ai pas mal bloqué sur des pigeons qui me narguaient avec leurs plumes très « Buren »… mais ça pose mal le pigeon… Grrr… ça s’agglutine pour picorer, ça tourne le dos à l’appareil…

7.
7.

Là je peux vous le dire, y’en a eu pas mal qui sont parties à la corbeille… et la meilleure des pigeons selon moi, je vous l’avais montré dans le Bric à brac, il y a quelques temps déjà.

Il y avait des adultes dont l’immobilité tranchait avec le rythme des colonnes et les jeux d’enfants.

8.
8.
9.
9.

Varier la colonne où l’on fait la mise au point peut aussi faire évoluer l’ambiance.

10.
10.

Il y avait aussi des lecteurs très concentrés…

11.
11.

Ce jour-là, j’avais repéré un enfant que j’ai cherché à photographier pendant tout un moment. J’ai pensé il y a plusieurs mois qu’aucune n’était réussie. Et puis il y a peu, j’ai regardé autrement mes images. Certes, on ne voit pas son visage (ce qui a été source de ma déception) mais en fait je trouve finalement celle-ci très réussie. J’ai bien fait de ne pas la jeter à la poubelle, non?

12.
12.

 

 

25 Comments

  1. En effet, la dernière à beaucoup de charme. Belle série…

    1. Merci Philippe. 🙂

  2. une fort belle série ♥ de très beaux « coups » d’oeil 😉 Je suis un peu comme toi, je me sens un peu maladroite à cet endroit 😕 pas encore fait de séries qui me satisfassent 😳

    1. Rétrospectivement, en regardant mes photos, je me suis dit que je pense vraiment que le choix de l’optique est très important dans ce lieu (même si, bien sûr, on est bien d’accord, c’est souvent le cas!!!). J’ai commencé au 20mm, donc équivalent 40mm et là, je n’ai pas été satisfaite vraiment; puis j’ai poursuivi au 45mm, soit équivalent 90mm. Et je trouve que c’est bien plus intéressant, en tout cas pour une série. Il m’a semblé alors trouver mes repères visuels. 🙂

    1. Merci Mathias. 🙂

  3. roux-lafay

    Suis aussi d’avis que cette série a beaucoup de charme, de douceur et une certaine tendresse.

    Corinne

  4. Bonjour Cécile !

    Bon, et bien … je vais te contredire je crois 😦

    Mes préférées sont les 2 premières. Alors j’essaye d’analyser pourquoi.
    Tout d’abord, je suis forcément influencée par ton texte et il m’a semblé comprendre que tu avais voulu faire des photos graphiques. Or, je crois que tes autres photos ne sont pas graphiques (sauf peut-être la 7 et la 11-qui est d’ailleurs très sympa !). J’ai l’impression que tu as confondu entre un sujet graphique (les colonnes) et une photo finale graphique.

    Ensuite, avec ces plans rapprochés tu as fait un focus sur les colonnes qui en soi ne sont pas extraordinaires. A mes yeux, elles trouvent leur intérêt dans le lieu, avec le contraste de leur « modernité » par rapport à l’architecture ambiante. Et cela ressort particulièrement bien dans les 2 premières. Dans les autres, notamment celles où elles sont en 1er plan (10-9-8), elles sont assez inintéressantes à mon avis.

    La difficulté est de prendre ce fameux recul sur le sujet. Que dirais-tu si tu découvrais ces photos sans en connaître le lieu ? Je crois pas grand chose et ce n’est que dans les premières où il y a l’esprit du lieu, avec toutes les activités et la vie qui y règne. Dans les autres, ce sont les enfants qui jouent (dans une aire de jeu qui pourrait être assez quelconque, une cour de récréation par exemple) qui sont le sujet mais pas l’esprit du lieu.

    Et je crois que c’est pour cela que ces 2 premières sont vraiment mes préférées et que j’aime beaucoup !!

    Diiiis, tu ne m’en veux pas ?

    1. Chère Laurence, comment t’en vouloir d’avoir un délicieux esprit de contradiction? Tu le sais, en plus que ça me plaît!!! Alors comment t’en vouloir….
      Je reprends cependant quelques points que tu soulèves qui me semblent bien parler de certaines de mes « problématiques » actuelles… En fait, déjà, quand j’ai quitté les Jardins du Palais Royal pour arriver vers les colonnes de Buren, je n’avais pas vraiment d’idée précise de ce que j’allais faire comme photos, puisque la dernière fois que j’avais dû aller là-bas, je n’étais pas encore obnubilée de l’image comme désormais. 😉
      Pour moi, avec le recul, si je suis restée peu de temps avec ma 20mm, c’est que je ne me sens pas encore assez habile pour jouer avec le mélange moderne/ancien qui est une caractéristique de ce lieu. Je suis donc plutôt très contente que tu trouve ces deux photos réussies, je n’ai pris le risque de n’en réaliser que 2.

      Après, la possibilité de faire de la photo de scène de vie, d’instants saisis ci et là était aisée… et il est vrai que dans mon quotidien, vivant dans une petite ville, je peux moins faire des photos comme cela. Et je mesure ma frustration à la boulimie qui me saisit systématiquement quand je vais à Marseille ou à Paris. Tant de gens, tant de moments de hasards que l’on peut saisir, transformer, magnifier.
      Tu parle de graphisme: je n’ai pas dû être claire. En fait, ce sont les pigeons qui m’ont donné envie de jouer avec, parce que bon… il y en avait deux N&B qui me provoquaient… J’ai obtenu fort peu de résultat selon moi, à part la 7 qui me satisfait un peu. Les volatiles n’étaient pas coopératifs. 😀 Mais sinon, j’ai plutôt été intéressée par le rythme des colonnes; c’était un bon exercice de jouer avec cela tout en attrapant ça et là des moments. C’est plus c’est aspect qui m’a intéressé: la rythmicité. Aussi car le rythme est bien sûr un lien avec la musique. De fait les colonnes sont graphiques, mais je n’y ai pas pensé en faisant mes photos. Vu sous cet angle, je trouve une certaine réussite à cet exercice, j’ai obtenu des images où ma pensée et le résultat est assez cohérent (la 5 notamment la plus réussie pour moi, et aussi la 12) : le rythme des colonnes et le rythme des gens assis s’opposant à un personnage plus précisément visé, pour l’un en mouvement, pour l’autre contemplatif.

      En résumé, ce que je retiens de ce qui pour moi a été un exercice, -et non une série qui pour moi est le résultat d’une pensée plus aboutie- en le confrontant à ton point de vue, c’est que j’ai plutôt manqué d’ambition en me cantonnant à ce qui était le plus simple: des scènes de jeux d’enfants, alors que je partait plutôt pas mal dans mes deux essais d’un point de vue plus vaste et plus ambitieux. Cela rejoint clairement une réflexion que je mène depuis quelques mois: j’ai un sentiment d’insatisfaction récurrent, je suis critique sur ma production car je ne suis vraiment pas assez définie dans ma pensée photo, dans ce que j’ai envie de montrer, dans mon expressivité. Bon, un défaut de jeunesse, certainement, mais sur lequel je me dois d’évoluer car il me dérange.

      Donc, tu vois, en fait, je suis plutôt d’accord avec toi… Même si néanmoins, j’aime mes photos 5, 11 et 12. 😉

  5. Jérôme

    Hello Cécile, ma préférée est la lectrice, parce qu’on s’attend effectivement aux photos des enfants qui jouent avec les colonnes. L’idée graphique des pigeons est sympa aussi.

    A voir tes photos, je me demande si une focale encore un peu plus longue ne permettrait pas de jouer avec la perspective « tassée » de colonnes dans le prolongement les unes des autres, en te rapprochant du sol pour prendre les colonnes en enfilade.

    1. Merci Jérôme. Oui, j’avais pensé essayé des vues « au sol » ce jour là, mais je n’avais pas le temps. Surtout que je me demande bien ce que cela aurait donné avec le vieux 50mm (donc 100!) Olympus que j’ai récupéré de mon père, ou bien mon russe qui passe donc de 85mm… à 170! 😀 Bon, ben va falloir que je puisse revenir à Paris ET qu’il fasse beau. 😉

  6. Michel Camatte

    J’aime beaucoup, tout simplement.

  7. Ta remarque est très juste : il faut absolument laisser « décanter » que ce soit photo, peinture, dessin, texte…très souvent, ce qui paraissait mauvais de prime abord s’avère après temps de repos tout à fait acceptable sinon bon, et au contraire, ce qui semblait réussi le jour même, dévoile, quelque temps plus tard, tous ses défauts.

    1. Oui, Marie, c’est vraiment un processus de création de l’ombre si je puis dire auquel il faut prêter attention. En musique, on peut le faire d’une certaine façon en « oubliant » un certain temps un morceau, afin de le laisser reposer après qu’on l’ait beaucoup travaillé.

  8. Je te comprends très bien, parfois il faut du recul pour savoir simplement quoi penser d’une série. En général, quand je viens de faire des photos je trouve très peu de choses intéressantes, parfois je mets des mois à les traiter…
    Pour ma part j’aime beaucoup les photos 1, 6 et 8.
    Parfois je trouve qu’il y a tellement de photos, de possibilités, lorsque l’on se rend sur certains lieux qu’on ne sait plus par quel bout le prendre, par quoi commencer, autrement dit faire un choix et savoir précisément ce que l’on veut montrer.

    1. Oui, tout à fait. J’en suis venue à me dire depuis quelques temps, justement, que je devrais cibler mieux histoire de ne pas me disperser… surtout que ça, je sais bien faire…

  9. Céline

    Alors alors, j’ai pris un peu de retard dans mes commentaires… mais je tenais à exprimer mes préférences sur cette série: mon oeil a accroché sur la 8, la 9 et la 12… J’aime les perspectives, les flous au second plan et le fait que les personnes présentes soient de dos et aussi la composition … le tout me fait penser à une mise en espace chorégraphique! (défaut professionnel, haha!)
    Bonne semaine Cécile! 😉

    1. héhéhé… j’aime tes « défauts » (!!!!) 😀 très bonne semaine également aussi à toi Céline.

      1. Céline

        😀 merci!

  10. superb series!!! totally love all the photos… very graphic and so well framed… fantastic work!!! compliments…

    1. Thank you very much Alexandra. 😀

  11. Je ne saurais trop comment le dire. Je crois que les colonnes avec leur lignes peuvent être à double tranchant. Elles vont attirer le regard au point où la géométrie devient le sujet. Sur la 1, par exemple, je ne vois pas les jeux d’enfants. Pas de suite. Il faut que tu l’écrives pour que je le cherche et m’en rende compte. Je ne vois que lignes sur l’image. Pour s’affranchir de la force des lignes, il faut que le sujet soit plus prédominant, et casse un peu cette géométrie. Quant à la dernière, pour moi elle est super. Sûrement parce que je trouve plus poétique un enfant de dos, dont l’anonymat est protégé :).

    1. Cette série a donné vraiment des avis contrastés. Quand je reviendrai à Paris, j’espère que je pourrais refaire un tour là-bas pour de nouveaux essais: tous vos avis ont été riche d’enseignements. Merci, et ça fait plaisir de te revoir qui commente, ravie que ton travail te laisse un peu respirer! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s