Bilan de mon 365: Dernière partie

Et me voilà de retour pour m’exprimer sur ce projet une dernière fois.

Parmi les sujets récurrents, j’ai remarqué l’émergence progressive pour des photos plutôt minimalistes, avec le ciel, les lampadaires, les lignes téléphoniques ou électriques… Cela m’a fait penser à un projet de série que j’avais essayé de créer maladroitement tout au début de mes premiers pas photographiques, et que j’avais appelé « Projet zen« .

Je l’avais abandonné, car je n’arrivais pas à réaliser ce que je voulais, j’étais mécontente entre autre du traitement choisi, (ce que m’avais d’ailleurs confirmé à l’époque Laurence Chellali). Bref. Et là, voilà que je constate que ça me reprend! Mais depuis, j’ai beaucoup évolué. Et cela apparaît dans le 365… Cela m’a fermement décidé à relancer cette idée de série, mais en l’abordant, la pensant différemment du projet zen. J’ai commencé d’ailleurs à travailler dessus avec mon OMD-10, mon souci actuel étant que j’ai des tâches sur l’objectif avec lequel j’ai commencé de travailler, et qu’un seul nettoyage n’a pas suffit à supprimer le problème.

Voici donc les esquisses présentes dans le projet 365.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Enfin, bien évidemment, on retrouve dans mon 365 un de mes sujets favoris:les reflets. Il y en a plus d’une d’une trentaine, soit un douzième du projet. Bon, rien d’étonnant: ce fut un de mes premiers sujets de prédilection quand j’ai abordé la photo, et je ne m’en lasse pas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En conclusion:

Pour ma part, je suis satisfaite d’avoir réalisé ce projet 365 qui a apporté à ma pratique photographique grâce à sa quotidienneté sur une longueur de temps conséquente, et a su relancer des pistes créatives, faire émerger des envies, mûrir divers points. J’ai déjà réalisé un projet sur du long terme, puisque « Avoir les pieds sur terre » est une série que j’ai mené pendant plus de deux ans, mais c’était différent: pas cette exigence journalière et par contre un unique sujet.

Je suis contente également de l’avoir réalisé avec mon Iphone: je l’avais toujours sur moi, c’était très pratique. Mon OMD-10 me semblait moins adapté à ce projet. Bien sûr, je ne pouvais pas réaliser des photos avec la même qualité, mais pour moi ce n’était pas un problème, ni une exigence nécessaire à la conduite de ce projet. Je ne recherchais pas cela au travers du projet.

Je sais que certains réalisent un projet 365 avec comme contrainte un sujet unique, et le tenir pendant 365 jours, ou 365 images me semble énorme. Moi je n’aurai pas pu.

Tel que je l’ai réalisé, avec des contraintes, mais aussi des espaces de liberté, je pense que cela m’a permis de vagabonder et c’est ce qui selon moi a permis l’émergence de sujets récurrents. J’ai trouvé intéressant aussi, à la fin, d’analyser ma production, cela m’a tout à fait convenu. J’ai réalisé un album avec toutes mes photos chez Blurb afin d’avoir une trace de ce travail.

Me voilà donc repartie avec un esprit pétillant et tout requinqué vers de nouvelles aventures photographiques, et/ou une autre façon de les concevoir! J’espère que mon bilan vous aura intéressé.

A très bientôt,

7 Comments

  1. Merci pour ce retour Cécile. C’est intéressant d’avoir pris le temps de détailler les choses comme tu le fais, je suis curieux de voir l’impact que ça aura sur tes prochaines photos.

    1. Merci Philippe. Curieuse également, même si en ce moment je n’ai pas eu beaucoup le temps de photographier. Besoin également de lâcher cette contrainte quotidienne que je me suis imposée pendant un an, je dois bien le dire. Cependant, sont vivaces en moi des idées nouvelles et la sensation que j’ai évolué avec ce projet…

  2. Merci pour ces morceaux. De la beauté du monde.

    1. Oh, cela me touche, et si j’ai pu saisir quelquefois et réussir à transcrire ce qui me touche et que je trouve beau autour de moi, j’en suis fière et plus forte. Merci beaucoup Caroline.

  3. Tout d’abord, bravo, pour avoir tenu le coup! Un défi que j’oserai put être relever un de ces jour…années!
    Tes deux thèmes reflets et minimalistes m’interpellent, je fais surtout des reflets avec les bateaux dans l’eau et pour ce qui est du minimaliste, je trouve ne pas en faire assez souvent, quand je sors ce n’est pas mon objectif, il faut savoir aussi regarder et non seulement juste voir ce que je ne pratique pas assez… bonne journée

    1. Il est vrai que j’aime pratiquer la photo par projets, exercices, contraintes, sujets à approfondir… faire un projet 365 n’est pas une « obligation », si je puis dire, mais c’est vrai que c’est intéressant de se confronter à un exercice quotidien de la photographie, même « court », puisqu’une seule photo c’est à la fois peu et quand même il faut la faire. Je suis bien contente de l’avoir tenté et tenu: j’ai appris plein de choses.
      J’ai fini par me faire offrir un livre sur le minimalisme en photo, j’espère que c’est un thème que je vais développer, approfondir dans ma pratique. Pour y parvenir plus, il faut également, je pense, avoir un oeil plus éduqué afin de reconnaître et d’exploiter mieux les situations où l’on peut faire des photos de ce style. Quelquefois, en ce qui me concerne, quand je veut travailler mon regard, simplement, je sors mais sans mon appareil photo. Et là « j’étudie » autour de moi, je réfléchis, j’imagine. Cela donne de l’eau à mon moulin. 🙂 Bonne journée Robert!

  4. Quel travail ce bilan ! je t’admire … ça ne te manque pas trop ce rendez-vous quotidien sur IG … en même temps, ça te permet d’aborder plutôt un travail de réflexion sur tes prochains travaux. C’est nécessaire parfois de se poser …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s