4. S’éloigner

4. S’éloigner: et si on était projeté, mais toujours en regardant ce même point, loin vers l’arrière, ou n’importe quelle autre direction, et qu’on verrait de bien plus loin tous ces éléments restés dans le souvenir (et uniquement par ce qu’on en retrouve mentalement)

Depuis le pays des Verts, si vert, on ne voit pas la maison, ni son jardin. Loin, les roses trémières de celui-ci. Plus loin encore le Stade Vélodrome. Si loin les mouettes rieuses, le mistral, le bleu de la mer où l’on peut s’user les yeux. Parti le rocher blanc rude et austère des calanques, la pizzeria des Goudes, les chemins cachés de l’Estaque… Plus de gens garés en double file avé les warnings pour une simple baguette. Plus de cagoles. La madone sur la colline ici n’est pas dorée et sans enfant dans les bras. Pas de traiteur italien… La fleur d’oranger ne s’affirme pas dans des brioches: ici elles ont comme une varicelle avec leurs pralines trop roses! À Saint Victor, ici, on y trouve un château et non des navettes bénies, gourmandes et parfumées. Pas de Vieux Port avec ses cris, sa foule et ses poissons… Et surtout pas les odeurs de la ville: bitume chaud, gazole, iode et quelque chose d’indéfinissable qui raconte la mer… loin, loin, Marseille, ses rires d’oiseaux sur le vent, et son parfum tellement à elle…

Et pour connaître les autres contributeurs et leurs propositions, c’est ici.

4 Comments

  1. Vous avez bien eu raison de prendre votre temps et de respecter les consignes. Cet exercice d’éloignement est réussi. Je regrette d’être parti trop tôt et bien mal. Je retiens l’idée de considérer son propre carnet comme un relais de l’Atelier où l’on se perd un peu… (Nicolas alias Léon Pasqui)

    1. Merci Léon-Nicolas, 😉 de fait, il m’est difficile d’écrire plus rapidement: je ne suis pas encore en vacances scolaires (je suis professeur de chant), et ne peut prendre le temps d’écrire journellement beaucoup plus encore actuellement. Par ailleurs, j’aime écrire en prenant le temps de vagabonder, aussi mettre l’accélérateur n’était pas possible. Enfin, j’ai trouvé mon rythme: je prends le temps d’écouter la vidéo de François, je note les idées que cela m’évoque par rapport à mon lieu et à la situation de départ. Ensuite je fais un premier jet que je reprendrai le soir ou le lendemain matin. C’est un rythme qui me convient bien. Et puis il faut qu’il me reste un peu de temps pour la photo… aussi… Mais merci beaucoup pour votre retour positif. Avez vous lu que François disait qu’on pouvait reprendre ses propositions si besoin?

  2. Cécile,
    Je pense qu’il faut vivre tout ça, effectivement, à son rythme : l’important, c’est le plaisir d’écrire (du coup, j’ai corrigé l’adresse de mon blog dans ma signature).
    Pour ma part, je regrette qu’il ne s’agisse, dans cet atelier, que de pousser à écrire justement, de seulement donner l’impulsion et de cadrer plus ou moins les choses.
    J’attendais un regard critique sur ce qui est produit et donné à lire. Difficile à imaginer avec un tel nombre de participants. Ainsi s’accumulent des centaines d’heures de lecture – ce qui revient à faire mur et à décourager – sans que l’animateur ne prenne ou ne puisse prendre le temps de conseiller, de donner point de vue, de critiquer dans l’objectif de faire progresser, bref d’accompagner. Pour moi, c’est le point faible de cet atelier.

    1. Oui, effectivement. L’été dernier, ce fut mon premier atelier, et j’ai été dérangée également par le fait de ne pas avoir de retour, comme par le côté « brouillon » que crée la multiplicité des participants. Néanmoins, j’ai vraiment apprécié les propositions d’exercices de François que je trouve très riches et dans la petite ville où je vis, l’atelier d’écriture proposé ne me convient pas. Aussi, comme je suis malgré tout très autonome dans mes activités artistiques de loisir/plaisir (écriture et photo principalement): je suis revenue. Cette année le groupe échange plus via Facebook, peut être également ai-je pris de l’assurance: je me sens mieux avec la formule proposée, malgré ses manques. Et sur ce, je vais faire un tour chez vous…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s