2 : un parpaing de phrase

Un bloc d’un seul paragraphe sans ponctuation, où un mot est choisi pour revenir de façon obsessive

PAS grand chose

Entendre le bruit de ses PAS sur le sol sur le son PAS à PAS comme peu à peu un envahissement une musique qui progresse et habite l’espace PAS affirmés au moins pointure 45 petits PAS en arythmie parallèle PAS qui associent une voix flûtée et un timbre malicieux PAS sur le sol PAS qui font sonner la terre de l’allée du jardin et le bruit des PAS qui s’arrête oui PAS qui deviennent silencieux juste devant la porte « Non, tu ne peux PAS » « Mais, papa… » et si je n’ouvrais PAS juste fermer les yeux et déguster sa voix grave chaleureuse souple au timbre riche qui parle il n’est PAS n’importe qui pour moi et je le sais car je vais au PAS je constate que le cheval fou en moi est bien calme et ce n’est PAS rassurant PAS ta trace Sueurs ou peur du faux PAS voilà que sur le PAS de cette porte là j’ai peur de dire « je ne peux PAS trop eu de mauvais PAS » la crainte violente du PAS de deux qui ne marche PAS mais la voix belle et sa peau fort douce mais le cœur et le corps qui s’ouvrent à grands PAS mais la petite voix mais la rencontre mais les petits pieds qui vont avec et qui s’emballent et qui courent vers moi et en plus des perles de rires la foulée joyeuse de ces petits PAS vifs pourquoi ai-je si peur pourquoi je n’y crois PAS et voilà que je fais les cents PAS eux ils rient et jouent et ils sont sur le PAS de la porte et moi derrière voilà que je fais un PAS en arrière puis un PAS en avant mais je ne veux PAS revenir sur mes PAS oui il faut bien franchir le PAS il n’y a qu’un PAS vers le bonheur et le bonheur a le chant de sa voix grave et la couleur de son œil attentif et puis oui oui c’est bien moi c’est bien moi qui ai fait le premier PAS le sol n’est PAS glissant le sol est fleuri et nos empreintes de PAS sont belles et cela prend le PAS sur les nuages possibles et cela ne peut PAS être pire que le passé c’est juste que bon arrête les « ne PAS » et accepte admet qu’il a pris le PAS sur une certaine habitude de solitude et que la sécurité n’est PAS forcément le célibat et puis que cette fausse impression cède le PAS à sa voix sa présence et puis j’ai marché suffisamment à PAS comptés PAS une fois il n’a commis une erreur et ses parole et ses actes sont en harmonie et il est cohérent comme PAS un ne l’a été et oui à PAS de loup il s’est ancré aisément dans ma vie allez PAS de panique « Bonjour, c’est toi. »

Et si vous le désirez, pour découvrir les autres participants et leurs propositions, c’est ici.

One Comment

  1. On ne peut PAS dire qu’il ne se dit PAS grand-chose dans ce texte… qu’on pourrait qualifier de révélateur. Ou PAS. ;o)
    Belle fin de journée, Cécile.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s