L’effet rétro (4): Food for clouds & abstraction

Je continue donc à vous faire découvrir les expérimentations que j’ai réalisé lors de ma promenade photographique et musicale, il y a déjà quelques temps maintenant. Parmi les essais que j’ai réalisé, voici 12 photos. Sur mon parcours ce jour-là, il y a eu ce moment où j’ai choisi de m’amuser avec la lumière, les reflets et les arbres jusqu’à perdre même l’idée de forme, de reconnaissance de ce qui est photographié. C’est une option de travail photographique que j’aime régulièrement réaliser, de fait. Là, je suis allée encore plus loin et bien sûr, ensuite j’ai post-traité les images pour leur…

L’effet rétro (3): Food for clouds & Lied an der Mond

Ce qui est magnifique dans la vie, c’est le contraste entre ce temps qui s’écoule, quotidien et répétitif malgré les beautés du matin, et puis tout d’un coup, hop, une surprise qui bouleverse tout. C’est ainsi que soudain, il y a deux jours arrive dans ma boîte aux lettres une enveloppe avec une écriture familière. L’écriture du magicien du bout du monde. Elle arrive juste au moment où j’en avais besoin. Et juste au moment où je voulais montrer mon regard sur les arbres. Alors voilà, je vais continuer de vous faire découvrir ce que j’ai créé lors de ma promenade…

L’effet rétro (2): Food for clouds

_  Je suis peut-être aussi un Prince? Qu’en savez-vous? _ Ou bien un mulet déguisé? Ou une carpe farcie? Ou un céleri-rave? Ou une bouteille de sirop contre la toux? Sans doute constituez-vous un trésor à vous tout seul! _ Vous n’en saurez rien, c’est un secret. Allons à l’hôtel, vous pourrez vous laver, car, soit dit sans vous vexer, vous ressemblez plutôt à une mendiante qu’à une princesse. La Princesse Angine – Roland Topor Me voilà donc partie la semaine dernière en vadrouille, avec mon formidable Olympus OM-D-10 et mon magique objectif russe. Et puis de la musique avec…

Automne et rétro

Bonjour à tous, j’espère que chez vous le temps est plus sympathique qu’ici. Humidité, ciel blanc-gris, quand en plus on y ajoute les feuilles du marronnier à côté de la fenêtre qui s’enroulent avec une allure maladive, mi verts pâles, mi roux; c’est vraiment pas terrible pour avoir la pêche!! Mon vieux chat me signifie que l’automne est bien là, lui aussi. Il a mis le nez dehors, m’a regardé et est revenu illico dans la maison. Que voulez-vous, à 17 ans, (un âge quand même vénérable pour un chat), exposer ses vieux os à l’humidité, ce n’est plus tous les jours qu’on…