Beg Meil

Avec les grandes marées et les tempêtes qui s’y sont succédées, on a beaucoup parlé du Finistère ces temps-ci. J’ai jusqu’alors jalousement caché les photos de mon passage de l’été en Bretagne. Je ne sais pas vraiment pourquoi; cela s’est fait un peu comme ça. Et puis en les regardant de nouveau, ce soir, pour certaines, j’ai compris. Il y a trop de bleu. Le Finistère prend du coup des allures de Méditerranée, en fait, de fait. Le côté tourmenté, austère et mystérieux de la Bretagne qui me touche tellement s’estompe, et nombre de mes photos ont alors pris des…