Moments sous la pluie

Cet hiver j’ai acheté un imperméable pour mon OMD-10: une sorte de grande manche en plastique transparent avec un trou dans lequel on peut mettre le viseur, et un lien devant pour faire une fronce qui fait le tour de l’objectif. En effet, je vis quand même dans une région où il pleut, et j’avais décidé que cela ne m’arrêterait plus pour faire de la photo. Mais je n’avais pas encore eu pris le temps de l’essayer. C’est chose faite ce jour où après une matinée plutôt ensoleillée, le temps a bien viré. Je l’ai testé dans le jardin, tout simplement. Bon,…

Bric à brac de noir et blanc d’Italie

J’aime le noir et blanc, c’est incontestable. Quelquefois, je choisis une photo, et hop! Je m’amuse avec. Et puis, finalement, plusieurs photos aux traitements noir et blanc divers, ben ça fait un bric à brac. Et pour accompagner ces moments d’Italie, un hommage à un grand pianiste italien qui nous a quitté ce dimanche. A bientôt!

Autour d’ « Un gelato al Limon »

Il y a les idées qui me trottent dans la tête, qui cheminent, marinent, se développent jusqu’au moment où je vais les coucher sur papier. C’est un processus souvent assez lent, et qu’une photo peut m’inspirer. Là je vais mêler réalité, passé, présent, imaginaire: c’est ma cuisine secrète. 😉 Ce peut être au fur et à mesure que je traite mes photos, parce qu’une me parle plus, porte un univers qui va nourrir et rejoindre un quelque chose dans mon magma créatif du dedans. C’est ce qui s’est passé pour le texte que je vous ai posté mardi. Là, je…

Trio à Vichy

Il m’arrive de me déplacer dans le cadre de mon métier d’enseignante, par exemple comme en ce moment où je vais régulièrement me promener à Vichy car il y a prochainement des représentations de « la Flûte enchantée » de W-A Mozart. Dans cet opéra il y a un trio d’enfants solistes,  (ils interviennent plusieurs fois dans l’oeuvre, et ont leur importance dans l’histoire) et j’ai le plaisir de les accompagner depuis le début de l’apprentissage de leur rôle jusqu’à leurs représentations. Je vous présente d’ailleurs un extrait de cet oeuvre: bon, moi je n’ai pas encore formé les enfants à la…

Rêverie à La Défense, octobre 2013

J’ai mis bien plus de temps que je ne l’avais imaginé à concevoir un article à partir de certaines des photos que j’ai réalisé à La Défense, en octobre dernier. J’étais à la fois heureuse et déçue de celles-ci. Je ne vous en dirais pas beaucoup plus. J’ai grandi principalement en milieu urbain et j’ai appris à rêver au sein de la ville, avec la musique et les livres. Surtout un, qui m’accompagne depuis plus de 25 ans et qui continue à m’émouvoir et m’émerveiller comme lors de ma première lecture. J’ai pensé à tout cela et j’en ai fait…

La poésie du bitume

A force de regarder au sol pour ma série « Avoir les pieds sur terre« , j’ai fait de plus en plus attention au plancher des vaches. Et j’ai découvert ainsi des petits plaisirs minuscules photographiques. Peut être qu’avec le temps cela deviendra, même, une série à part entière, qui sait? En attendant, j’aime le goudron qui se prête très bien à des post-traitements très divers. Pour l’instant, je n’ai pas trop joué à me mettre à son niveau, non. J’y ai plutôt rencontré des petits riens. Je vous en ai déjà montré un, il y a quelques temps. Sur le bitume, on…

Centre Pompidou et alentour en noir et blanc

 J’ai toujours aimé le noir et blanc, et cela ne se calme pas avec le temps. Alors forcément, il y allait y avoir un moment où mes photos parisiennes allaient se parer de ces vêtements! J’ai commencé cette série par une photo déjà publiée que j’ai revisité: je trouve que le recadrage et le changement de couleur lui donne plus d’austérité. (Bon, je ne sais pas si je l’aime plus ou moins, je trouve que c’est un autre univers. N’hésitez pas à me donnez vos avis: je suis preneuse.) Avec le temps, je dois dire que j’aime de plus en plus…

Petit matin

Depuis un bon moment, il me trotte dans la tête l’idée de faire des photos au petit matin, au lever du soleil, en fait. Plusieurs raisons à cela: bon, déjà, il faut savoir que j’adore le matin. Sentir les odeurs de la terre et de la nature le matin, entendre les oiseaux qui chantent ce moment, et moi, me sentir encore vivante sur mes deux pieds: tout ceci est pour moi un plaisir incomparable, depuis toujours. Une autre raison, aussi, c’est que je profite bien moins du matin qu’avant. Pendant 15 ans, je me suis levée, j’enfilais ce qui me venait…