Au ras du sol: suite et fin.

Voici quelques photos réalisées chez des amis, avec un de leur fils qui jouait au foot. Ce fut un bon exercice dont je n’ai gardé au final que 3 photos. Celle-ci j’aime bien son cadrage, on sent qu’il y a de l’action, cela compense le « beaucoup de flou » sur l’image. Celle-ci car j’aime le portrait « au vif » , l’expression très naturelle de Martin, bien qu’elle ne soit pas complètement nette. Enfin, la 3ème m’intéresse car il y a une grande zone de netteté derrière et un avant-plan où l’on est dans l’action. Ma conclusion: pas évident de travailler sur des…