Beaubourg

Désolée pour mes rares post et réponses à vos billets: de gros soucis avec internet à la maison et une inefficacité difficulté de mon serveur pour résoudre le problème… En ayant en chantier plusieurs articles et idées qu’il est compliqué de mettre en route puisque chaque photo met des plombes à se charger, et bien je renonce et me contente d’une petite archive colorée, histoire de garder le sourire. A très bientôt j’espère…

Telle est la question…

Je viens de regarder: rien de neuf dans « Avoir les pieds sur terre » depuis avril, (le 25 très exactement), moment où j’ai mis à jour mon site et fait une galerie concernant ce projet. Débuté en février 2013, il faut bien reconnaître que ma pratique photographique a beaucoup évolué depuis, et que, fatalement, la question de poursuivre ou pas risquait de se poser. C’est à Paris, en Novembre 2013, à Beaubourg que je me suis posée cette question existentielle. Vous noterez que je ne me mouche pas du coude, je me pose ce genre de questions dans des Musées modestes……

Reflets à Beaubourg

Je ne sais pas vraiment pourquoi j’aime autant les reflets. Enfin si, en même temps je sais que j’aime ces fenêtres ouvertes de poésie, d’abstractions; ces espaces d’imaginaires qui nous sourient de-ci, de-là dans nos villes ou dans la nature si on sait les remarquer. Je passe dans le lieu avec mes préoccupations du moment, et voilà, un petit coin de rêve me sourit et peut m’aider à m’évader de mes soucis, ou bien tout simplement de ma réalité. C’est un espace de rêverie et de contemplation caché en fait, peut être, pour moi le reflet. Très vite, en photo,…

Centre Pompidou et alentour en noir et blanc

 J’ai toujours aimé le noir et blanc, et cela ne se calme pas avec le temps. Alors forcément, il y allait y avoir un moment où mes photos parisiennes allaient se parer de ces vêtements! J’ai commencé cette série par une photo déjà publiée que j’ai revisité: je trouve que le recadrage et le changement de couleur lui donne plus d’austérité. (Bon, je ne sais pas si je l’aime plus ou moins, je trouve que c’est un autre univers. N’hésitez pas à me donnez vos avis: je suis preneuse.) Avec le temps, je dois dire que j’aime de plus en plus…