32. Ciels ma ville!

32. et il n’y aurait rien à écrire des ciels de votre propre ville en construction ? La ville s’ouvre et se referme sur du bleu. Bleu à l’âme et bleus du coeur, azur saignant. Goutte à goutte de chagrin qui tombe parfois des nues. Ciel hautain, moqueur, indifférent. La ville est sans concession, explose et rayonne sous cet azur résistant aux nuages, si souvent. Ombres qui se découpent au sol en réponse aux droites qui jaillissent de celui-ci. Fenêtres mi-fermées où l’on croise ce bleu rieur et moqueur. Réponse au firmament par la mer. La grande bleue. Presqu’un décor, ce…

31. Calvino et les morts

31. non pas mimer les allégories que déploie Calvino, mais s’en appuyer comme d’une autorisation mentale à explorer ce qu’on sait, soi-même, de la mort dans ce lieu qu’on bâtit En surimpression de la ville se promènent toujours un peu les disparus. Leurs silhouettes et leurs sourires. Leurs mots silencieux. Des partages. Si les transformations diverses de la ville gomment un peu cela avec le temps qui passe, les objets ci et là les racontent et les font revivre. Point trop n’en faut non plus: les vivants ne sont pas fait pour vivre avec les morts et le poids de l’héritage…

Saint Etienne au miroir (fin)

  Bon, me voilà de retour avec l’expérimentation que j’ai réalisé la semaine dernière avec mon miroir de poche, expérimentation qui permettait de montrer le devant et un angle arrière simultanément du même endroit. Merci à ceux qui ont pris le temps d’écrire: je suis contente que vous ayez trouvé cette idée intéressante et j’ai apprécié vos retours qui donnent de l’ancrage à mes idées. J’ai expérimenté diverses situations, voici donc les suivantes. À écouter avec cela: (oui, j’ai changé de style de musique, histoire de changer un peu l’atmosphère… 😉 ) Voilà, c’est la fin de cette expérimentation: elle…

Saint Etienne au miroir (1)

Allez, je profite que ma proposition 23 de l’atelier d’écriture d’été marine et s’écrit un peu plus lentement pour vous livrer d’abord quelques photos réalisées hier à Saint Etienne. C’était très intéressant de me retrouver en ville, en milieu urbain, après toutes ces propositions d’écritures travaillées régulièrement depuis un mois sur la ville, même si ce n’est pas sur celle de Saint Etienne. Je sentais que mon oeil était différent, sensible à d’autres choses, d’autres atmosphères. Et voilà que j’ai eu envie de montrer ce que je voyais et ce qui était derrière ce qui attirait mon attention en même…