Bilan de mon 365: Dernière partie

Et me voilà de retour pour m’exprimer sur ce projet une dernière fois. Parmi les sujets récurrents, j’ai remarqué l’émergence progressive pour des photos plutôt minimalistes, avec le ciel, les lampadaires, les lignes téléphoniques ou électriques… Cela m’a fait penser à un projet de série que j’avais essayé de créer maladroitement tout au début de mes premiers pas photographiques, et que j’avais appelé « Projet zen« . Je l’avais abandonné, car je n’arrivais pas à réaliser ce que je voulais, j’étais mécontente entre autre du traitement choisi, (ce que m’avais d’ailleurs confirmé à l’époque Laurence Chellali). Bref. Et là, voilà que je…

Marronnier l’hiver…

J’ai reçu ce mercredi mon filtre ND8 de la marque Gobe (intéressant: ils plantent 5 arbres pour chaque achat. Un petit plus à connaître…), et je me réjouissais de l’inaugurer ce week-end. Mais voilà, un mauvais virus m’a coincé chez moi. Heureusement, en face de la fenêtre de mon salon, il y a un très grand et haut marronnier ; hé hé hé… il a été aussitôt choisi comme sujet d’expérience… A visionner en écoutant ceci: J’espère que ces visions personnelles vous ont plu, je vous souhaite une très belle semaine,

Au travers d’une bouteille

Et oui: je me suis bien amusée avec mon arbre de Noël, et voilà que j’ai débuté l’an 2018 en m’amusant à faire des photos une bouteille collée devant l’objectif. J’aime personnellement beaucoup l’ambiance que cela donne. Est ce que cela vous plaira? À découvrir en écoutant cela: J’en profite pour vous signaler que désormais mes Carnets d’Imaginaires ont une parution hebdomadaire. À la semaine prochaine!

L’effet rétro (2): Food for clouds

_  Je suis peut-être aussi un Prince? Qu’en savez-vous? _ Ou bien un mulet déguisé? Ou une carpe farcie? Ou un céleri-rave? Ou une bouteille de sirop contre la toux? Sans doute constituez-vous un trésor à vous tout seul! _ Vous n’en saurez rien, c’est un secret. Allons à l’hôtel, vous pourrez vous laver, car, soit dit sans vous vexer, vous ressemblez plutôt à une mendiante qu’à une princesse. La Princesse Angine – Roland Topor Me voilà donc partie la semaine dernière en vadrouille, avec mon formidable Olympus OM-D-10 et mon magique objectif russe. Et puis de la musique avec…

Nature et textures

Je profite de mes vacances pour travailler un projet photo, et même si je ne sais trop à ce jour comment je vais m’en sortir pour le terminer et l’aboutir, j’ai par contre réalisé pas mal d’images, et essayé plein de traitements divers. Je vous livre deux photos que j’aime bien, issues de ces essais. Ces photos ont été réalisées complètement en mode M côté boîtier comme du côté de l’objectif, puisqu’il s’agit d’un 50mm f1,8 Olympus argentique (il devient donc un 100mm avec mes boîtiers micro 4/3). Et je peux vous dire que faire une mise au point réussie…

De Poésie à Vert 1

Je termine ma fin de semaine de travail par un atelier de création que je réalise en binôme avec un de mes collègue compositeur. Inutile de vous dire que je repars chez moi le vendredi soir avec plein d’idées, (au cas où j’en manquerai), l’imaginaire en ébullition… Me voilà donc qui, à la suite de cet atelier, ouvre mon ordinateur,  et dans ma tête il y avait : « rimes… poésie… surréalisme… cadavre exquis… etc etc ». Je me dis: « tiens, et si je faisais un poème en photo? »; oui, mais une photo, déjà en elle-même peut être considérée comme un poème….

Mouvements de fête foraine

Quand j’ai fait du violon, enfant, j’ai été studieuse. Même si Schradiek et Sevcik n’étaient pas ma tasse de thé et que je n’ai compris que tard l’intérêt de leur fréquentation, j’ai fait et refait des exercices techniques. Plus tard, quand j’ai commencé mes études de chant, j’ai été une bonne élève. J’ai fait mes vocalises pour apprendre le legato, pour la vocalisation rapide, pour développer la voix, etc, etc. Après avoir obtenu lors de mes études musicales l’oreille absolue, j’ai même travaillé pour obtenir l’oreille relative. Bref, je me fais très plaisir lorsque j’exerce mon métier de chanteuse, (heureusement!!!), je…

Petit matin

Depuis un bon moment, il me trotte dans la tête l’idée de faire des photos au petit matin, au lever du soleil, en fait. Plusieurs raisons à cela: bon, déjà, il faut savoir que j’adore le matin. Sentir les odeurs de la terre et de la nature le matin, entendre les oiseaux qui chantent ce moment, et moi, me sentir encore vivante sur mes deux pieds: tout ceci est pour moi un plaisir incomparable, depuis toujours. Une autre raison, aussi, c’est que je profite bien moins du matin qu’avant. Pendant 15 ans, je me suis levée, j’enfilais ce qui me venait…