Les roses de mon jardin

Il y a eu cette première maison, il y a 15 ans désormais. La terre qui sent la noisette au coeur de la ville aux couleurs de bitume et de bleu. Ici, il y a cette deuxième maison, chaleureuse et lumineuse, atypique, au coeur de cet endroit où j’ai fini par me poser. Parmi mes plaisirs que je n’arrive pas à qualifier de minuscules car ils nourrissent précieusement mes journées, il y a ces moments où je traverse le jardin pour m’occuper des roses. Je m’arrange toujours pour allonger ce moment en commençant par faire mon tour sans le sécateur pour…