L’inattendu

La surprise de toi. Bien plus tard Ta main, délicate, Qui enlève un quelque chose, Un presque rien de mon blouson. Comme une vieille ombre qui s’efface, Un chagrin oublié que tu chasses. Le silence souple qui scintille Teinté d’un subtil regret de se quitter. Et l’intimité qui finement se déploie Par ce simple geste délicat de ta main sur moi.