Marseille, mars 2014 (1)

Et voilà! À force d’écrire sur Marseille, j’ai craqué. Besoin de revoir la ville, de mettre le nez dans mes propres photos de la ville, besoin aussi de poster de nouveau un article avec des photos, ici. Car même si l’été sera riche en écrit au vu dont François Bon a pensé l’atelier d’écriture d’été 2018, mes Carnets d’Imaginaires sont également un espace de mes plaisirs en photographie, aussi… je me devais de ne pas me cantonner à l’écrit. Et  donc farfouiller dans mes photos d’archives (puisque je vais dans le Sud au mois d’août seulement). Et justement… je n’avais…

Rhapsody in blue

J’ai passé quelques jours à Paris au printemps de l’an dernier; le canal St Martin était vidé afin de pouvoir le nettoyer (et de ce qu’on m’a raconté, ce ne fut pas du luxe!!!!). C’était le royaume des reflets le jour où je m’y suis promenée. J’ai pu constituer des petites et aussi une plus grande série de reflets retournés. Ah oui, c’était tellement tentant… Voici  pioché dans mes archives: Rhapsody in blue. A bientôt.

De retour

Carnets d’imaginaires est mort, vive Carnets d’imaginaires!!! Depuis plusieurs mois je réfléchis à un blog un peu plus léger. En effet, j’étais arrivé dans mon ressenti à une voie de garage avec mes premiers Carnets. Si j’adore les échanges, voire les rencontres dans « la vraie vie » qu’ont généré ce blog, il m’a semblé après plusieurs mois de recul que cette sensation de voie de garage, ou de « trop » était arrivée car le blog partait un peu dans tous les sens. Et que j’y consacrais peut être un peu trop de temps, d’autant que son sujet est ma « zone de loisir »…

Mes pieds, encore, en Mars 2013

Bon, alors que des nouvelles photos de cette série attendent de faire suite à celle-ci: http://wp.me/p3qKtS-aF, je continue de vous faire connaître par lots les photos de mes pieds sur terre déjà existantes. Quelquefois, mes pieds font du camouflage…. « Ton sur ton » Les jours de temps pas trop pluvieux, ils aiment rêver aux plaisirs des baignades de l’été… « Au bord de l’eau » Alors que le printemps semblait enfin s’amorcer, les surprises des giboulées déguisent le sol et amusent mes pieds. « Printemps neigeux, printemps heureux » Ils se retrouvent aussi face à des trafics automobiles imprévus… « Carrefour » Ils jouent à « Il était une…