L’âge du peut être

14h18, c’est l’heure où elle a décidé de céder de nouveau à son désir d’écrire. Après une longue matinée vagabonde où elle a laissé glisser le temps; où elle n’a finalement que très peu réalisé de ce qu’elle avait décidé, pourtant, la veille, de faire. Elle a rêvé, beaucoup; quelque peu échangé avec des amis par écrit ou bien au téléphone; ôté les plumes trop nombreuses parsemées sur le sol de sa chambre, et décidé qu’elle prendrait un autre jour la décision finale concernant ce vieil oreiller troué qui avait transformé le lieu du sommeil en une sorte de nid…