Printemps mélancolique

Voilà, c’est ainsi. Cette saison qui éclate, vivifie Cette saison orgueilleuse qui nous nargue et nous énergétise Cette saison des amours qu’est le printemps Cette année a une allure étrange. Ces fleurs qui émergent malgré la pluie, lentement, sont sans orgueils. Certaines, même, éclosent têtes basses. Quelquefois, je remarque que certaines boudent et restent fermées, tant le soleil leur manque. Les parfums qui devraient nous enchanter, je les ai oubliés. Le lilas de l’entrée de mon jardin, pourtant, a fleuri. Il y a les jours où j’arrive et où j’entre dans le jardin tête basse, comme dans une ultime tentative…