Réminiscence

Cachée Au milieu d’autres lettres du passé. Une statue à la fragile beauté, Qui m’évoque, de longues années après, Le baiser que nous n’avons jamais osé.   Un petit espace de poésie pour me manifester, et préfigurer, me préparer à l’arrivée de l’été qui me permettra je pense avec grand plaisir de pouvoir de nouveau participer à l’atelier de François Bon. Sinon côté photo, je devrais acquérir prochainement au moins un nouvel objectif photo: donc du neuf bientôt… 

L’inattendu

La surprise de toi. Bien plus tard, Ta main, délicate, Qui enlève un quelque chose, Un presque rien de mon blouson. Comme une vieille ombre qui s’efface, Un chagrin oublié que tu chasses. Le silence souple qui scintille, Teinté d’un subtil regret de se quitter. Et l’intimité qui finement se déploie Par ce simple geste délicat de ta main sur moi.

De l’idée au projet artistique (3): la photo déclic

Vous en souvenez-vous? J’avais commencé de vous parler de ma façon très personnelle d’arriver à un projet artistique, au mois de mai ici et au mois de juin là. C’était un projet autour de fleurs, je pense que vous l’aviez compris. Je vous avais laissé en plein suspense. Et bien voilà, encore un peu de blabla, et puis je vous le montre. Me lancer dans ce projet a été l’occasion de rencontrer en photographie une dimension que j’ai dépassé en musique, et que j’ai un peu abordé avec l’écriture, lorsque je consacrais beaucoup de temps à cette activité. Je vous…

Du neuf dans « Avoir les pieds sur terre »

Je vous ai concocté un petit billet pour être un peu avec vous malgré mes vacances et il concerne « Avoir les pieds sur terre ».  Pour ceux qui ne connaîtraient pas ce travail, vous pouvez faire connaissance avec l’idée ici, et voir les 45 photos existantes déjà là. J’ai commencé ce travail fin 2012; et il est vrai que ma pratique photographique a considérablement évolué depuis. C’est un travail qui m’a été très utile au départ, j’avais un matériel créatif sous la main (si je puis dire…) toujours avec moi, un terrain d’expérimentation hyper vaste et un cadre de contraintes néanmoins. J’ai…

Lavis foréziens

Le Forez a deux tendances qui m’émerveillent: des ciels fréquemment chargés de nuages d’une grande beauté, et aussi, régulièrement, de jolies brumes qui voilent légèrement les Monts qui cernent la Plaine. Il me semble toujours alors que le Forez prend des aspects de ces tableaux traditionnels japonais (ou chinois) aux lavis d’encre de Chine. J’aime, quand je le peux, photographier ces moments où je trouve cette région dont je ne suis pas originaire vraiment très belle. Quelquefois même, j’ai la chance que la nature m’offre les deux aspects qui me séduisent ensemble. Dimanche dernier, je suis allée marcher avec une…

De poésie à vert (5, fin)

Association libre 5: poésie, rime, vert, vers, aller vers, fin. C’est dimanche, ça sent la cuisine; il fait un gris entrecoupé de soleil par instants. C’est donc ainsi que ce terminera cette première série de duos en « Association libre ». Je suis à la recherche à ce jour d’un mot qui déclenchera de nouveau ce jeu, et donc la « série » qui en découlera. Si vous avez des idées… J’espère pouvoir recommencer vite, cela m’a bien amusé.

Les valises

Il y a ce moment où vous allez devoir faire votre valise. Finalement, même si ce n’est pas très agréable, c’est cependant déjà le début des vacances, du départ. Fera-t-il beau? Qu’est il prévu de faire là-bas, déjà? Qui vais- je voir pendant mon séjour? Et puis vais je avoir le temps pendant le voyage de lire, ou de finir de lire ce livre auquel j’aspire à donner du temps depuis un bon moment? Vais je préférer regarder et faire des photos dans le train? J’adore faire des photos de trains, de gares, du voyage dans le sens du déplacement d’un…

Le bleu à Chaumont-sur-Loire

Après ces impressions en Noir et blanc, j’ai eu envie de continuer à vous faire découvrir ce festival des Jardins par la couleur bleue. Entre la beauté du ciel de ce jour d’été et les fleurs des jardins, c’était en effet un festival d’azur et de notes bleues… De plus, la couleur bleue était le thème de ce deuxième jardin du Festival. De temps à autre, entre deux jardins, on croise la silhouette du château, et je trouve que cela contribue à se sentir au Pays des Merveilles: il a une telle allure de château de conte de fées! Le…

Rêver avec les poissons

Ce temps qui persiste à être froid et gris me pousse à entrer en résistance… Me voilà donc hier qui décide de partir vers le soleil à tout prix. Finalement, nous partirons  à 2 adultes et 2 enfants vers l’Aquarium de Lyon pour trouver  d’autres univers, d’autres mondes, d’autres pays… Bien sûr, avec nous: mon appareil photo. J’ai décidé ensuite de continuer cet espace d’évasion que la sortie a occasionné, de la prolonger. Ne cherchez donc pas dans les photos qui suivent de véritables couleurs, de réalisme… Non. J’ai préféré rêver avec les poissons.